La peinture anti-salpêtre va-t-elle être efficace ?

La peinture anti-salpêtre va-t-elle être efficace ?

On a remarqué qu’il y avait des dépôts blanchâtres sur certains de nos murs intérieurs. Après quelques recherches, on a compris qu’il s’agissait de salpêtre. J’ai pu d’ailleurs trouvé de nombreuses informations sur le salpêtre sur le site salpetre.fr, qui explique tout sur le nitrate de potassium.  C’est un indicateur d’un taux d’humidité trop élevé. Celui-ci a déjà commencé à entrainer le décollement de l’enduit et du plâtre à certains endroits. Nous avons réussi à venir à bout du salpêtre en utilisant une peinture spéciale. Avant l’application de celle-ci, une inspection minutieuse des murs est primordiale.

La formation du salpêtre sur les murs intérieurs

La présence de salpêtre sur les murs signifie qu’il y a une forte exposition à l’humidité. Le dépôt blanchâtre est généralement dû aux remontées capillaires dans la maçonnerie. Mais, il est surtout favorisé par une mauvaise ventilation. En effet, lorsque le mur s’assèche, les sels minéraux contenus dans l’eau provenant du sous-sol rejoignent la surface du mur pour profiter de l’humidité, entrainant la formation du salpêtre.

Pour venir à bout des remontées capillaires, le bon réflexe à avoir est de supprimer d’abord les causes. Comment localiser ces dernières ? Il faudra faire appel à un professionnel, qui saura établir un diagnostic précis de l’état de vos murs et des fondations afin de pouvoir déterminer l’origine du problème et d’apporter la solution la plus appropriée.

Utilisation d’une peinture anti-salpêtre

La peinture anti-salpêtre est une solution toute faite pour effacer le dépôt de sels minéraux sur les murs. Cependant, le problème risque encore de se reproduire si vous ne traitez pas d’abord l’origine du phénomène. Une fois que vous aurez découvert et solutionné votre souci, vous pouvez préparer le support de votre peinture anti-salpêtre. Notez que ce type de peinture est compatible avec tous les types de surface, dont le ciment, la brique, la tuile, le plâtre, le fibre-ciment… Avant d’appliquer la peinture, nous avons rebouché les trous du mur et colmaté les fissures. Nous avons ensuite retirer les poussières. Une fois la préparation achevée, nous avons passé la peinture hydrofuge. Après séchage de celle-ci, nous avons appliqué la peinture de finition de notre choix. Sachez que si vous préférez le papier peint, c’est également une option envisageable.

Franchement, l’application de la peinture anti-salpêtre n’est pas une tâche très compliquée. Si comme moi, vous vous posez certaines questions sur le bricolage et cherchez des solutions, rien de mieux que cherchez les réponses sur un forum de bricolage. C’est même plutôt agréable car on voit le travail avancer rapidement. Par contre, ça peut être rassurant de faire appel à un expert lorsque les murs sont vraiment trop abîmés.
Bilan de cette expérience : Elisa 1, salpêtre 0 😉